Emily Bednarz est la lauréate du prix Barbara-Godard 2018 pour jeunes chercheur.e.s pour sa communication « Assembling Urban Archives: Reading Daphne Marlatt’s Liquidities: Vancouver Poems Then and Now ». Le prix lui a été remis durant la réception du prix Gabrielle-Roy à l’Université de Regina.

Dans sa communication, Emily Bednarz se donne le projet à la fois original et difficile qui consiste à retracer « les représentations des apparitions historiques » de Vancouver, tout en comparant les deux éditions des textes comme « représentatives de ces apparitions urbaines ». Se prêter à des analyses détaillées en poésie peut être un exercice particulièrement exigeant, et le jury a souligné le fait que les études diachroniques en poésie canadienne et québécoise sont encore rares. La communication d’Emily est bien définie, convaincante et écrite dans un style irréprochable. Félicitations à la lauréate pour cette excellente communication!

 

Une mention spéciale est décernée à Johanne Lalonde pour sa communication « L’autoportrait littéraire dans la poésie lyrique de Joe Bocan: de la figure sociale de l’auteure-compositrice-interprète à la représentation idiosyncrasique de son intimité. » Le jury a notamment apprécié la façon dont Johanne a approché les chansons de Joe Bocan en suggérant des parallèles avec Joséphine Baker. Par ailleurs, Johanne réussit, à partir de textes relativement courts et qui peuvent sembler faciles d’accès, à produire une lecture élaborée et d’une grande sensibilité à plusieurs enjeux sociaux majeurs.